Chantereine : un quartier qui se redessine

Chantereine : un quartier qui se redessine

Dans le cadre du Nouveau Programme National pour le Renouvellement Urbain (NPNRU), Logial-COOP continue de s’engager pour la rénovation urbaine de la ville d’Alfortville et du quartier Chantereine.

PNRU ET NPNRU : UN PEU D’HISTOIRE

Lancé en 2004, avec la naissance de l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine), le Programme National de Rénovation Urbaine (PNRU) s’est achevé en 2020 et a permis la réhabilitation de 600 quartiers en zones urbaines sensible en France, dont 215 quartiers prioritaires.


Depuis 2014, le Nouveau Programme National pour le Renouvellement Urbain (NPNRU1) en a pris la suite et prévoit la  transformation profonde de plus de 450 quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). En intervenant fortement sur l’habitat et les équipements publics, ces projets ont pour vocation de favoriser la mixité dans ces territoires.


En 2009, Logial-OPH2 signait une convention ANRU de cinq ans et d’un montant total de 163 millions d’euros, dont 80 % d’investissement portés par l’Office. Ce projet urbain ambitieux concernait la réhabilitation de 1 216 logements ainsi que la construction et la démolition de 543 logements sur les trois quartiers en ZUS de Chantereine, Saint-Pierre/Grenoble/Toulon/Mâcon et Grand Ensemble à Alfortville. Le NPNRU s’inscrit dans la continuité du PNRU et doit achever les changements amorcés sur la première phase d’intervention.

LE QUARTIER CHANTEREINE D’ALFORTVILLE : DERNIÈRE LIGNE DROITE

Depuis 2009, le quartier Chantereine, situé dans le sud d’Alfortville, connaît une refonte importante visant à améliorer les conditions de vie des habitants et changer l’image du quartier. Avec la démolition des deux tours Alouettes et de la barre Jardins, le PNRU a permis de :

  • Désenclaver le quartier au travers de la création de nouveaux axes de circulation ;
  • Aménager des espaces verts et cheminements piétons ;
  • Introduire de la mixité sociale par la construction de nouveaux logements en accession à la propriété ;
  • Valoriser l’existant au travers de réhabilitations et de résidentialisations.

Dans le même temps, de nouveaux immeubles ont été construits dans le nord d’Alfortville (ZACs des Bords de Marne et des Pontons) pour reloger les habitants. Les transformations et le NPNRU entrent dans leur dernière phase avec la démolition prévue en juillet 2022 des 3 tours Alouettes (351 logements) et parallèlement la reconstruction de l’offre démolie.

 

À terme, le quartier accueillera 80 nouveaux logements sociaux, ainsi que 234 logements privés, pour offrir une réelle mixité. Au-delà d’une rénovation, la transformation du quartier de Chantereine est le reflet du changement du sud de la ville.

ZOOM SUR LE RELOGEMENT

OBJECTIF : 351 ménages à reloger avant 1er trimestre 2022

 

Depuis le début du NPNRU, Logial-COOP a relogé 50 familles dans de nouvelles résidences (Budapest, Domaine des Cerisiers, Les Goujons) et 126 familles dans le parc existant dont 105 familles hors du quartier prioritaire de la ville. Afin d’accompagner les locataires du quartier Chantereine concernés par le NPNRU, l’équipe relogement se rend disponible sur place (5, rue Nelson Mandela) tous les mardis, de 10 h à 12 h, pour répondre à leurs questions, et se tient à disposition par email : npnru@logial-coop.fr.

 

 

LE PROJET EN CHIFFRES

DEMOLITION DES 3 TOURS ALOUETTES EN JUILLET 2022 (351 logements)

281 logements sur 351 déjà programmés sur la commune

  • 94 logements livrés
  • 85 logements en chantier
  • 143 logements en phase d'étude

70 logements restants à construire dont :

  • 66 PLAI (Prêt Locatif Aidé d'Intégration)
  • 4 PLUS (Prêt Locatif à Usage Social)

Coût total du projet : 67 745 710 € TTC dont 82 % déjà engagés

Plus d’informations sur www.anru.fr/le-nouveau-programme-national-derenouvellement-urbain-npnru

Logial-OPH est devenu Logial-COOP au 1er janvier 2021.