RÉSIDENTIALISATION DU SITE BLANQUI-MICOLON

RÉSIDENTIALISATION DU SITE BLANQUI-MICOLON

C’est parti ! Depuis le mois dernier, le chantier de la résidentialisation du site Blanqui-Micolon a débuté. L’objectif de ce projet d’envergure ? Améliorer le bien-être des habitants du quartier et embellir leur cadre de vie.

UN PEU D’HISTOIRE

C’est à la fin des années 1960 que l’OPHLM d’Alfortville lance la construction du programme Micolon (117 logements), situé rue Micolon et Quai Blanqui.

Quelques années plus tard, à proximité, la construction du groupe Blanqui, un ensemble immobilier de 489 logements, est menée par la SEMVA et achevée en 1967. Ces deux programmes, situés en bord de Seine, défi nissent le quartier « Blanqui-Micolon ». En 2020, Logial débute les travaux de résidentialisation et de réaménagement des espaces extérieurs avec la rénovation du parking souterrain. La suite des travaux, destinés à l’amélioration du bien-vivre de ses habitants se poursuivra au cours des mois à venir : construction d’un espace intergénérationnel, mise en place d’allées piétonnes, insertion de bornes d’apport volontaire… et création d’un bois urbain.

UN BOIS URBAIN À ALFORTVILLE

L’intégration du végétal en ville offre de nombreux avantages tels que l’amélioration de la santé des habitants (stress réduit, bien-être favorisé, mental apaisé…) et la création de lien entre les résidents. La végétation absorbe en outre le bruit et contribue ainsi à créer un environnement propice au repos et à la quiétude. C’est pourquoi un bois urbain sera créé pour revaloriser les espaces paysagers au pied du site Blanqui-Micolon. L’idée d’un véritable poumon vert au coeur d’un quartier encore très minéral est une première pour la ville d’Alfortville et pour Logial !

 

Le projet inclut également la création d’installations sportives pour la jeunesse et la redéfinition d’axes piétonniers sécurisés vers le centre-ville et les écoles. De plus, Logial prévoit la mise en place de bornes de collecte de déchets ménagers enterrées avec la volonté de reporter l’économie de charges réalisée sur l’entretien des nouveaux espaces. Après une première phase de travaux d’aménagement et de sécurisation du parking souterrain, le chantier va se poursuivre jusqu’en 2022, apportant à terme un nouveau souffle à ce quartier d’Alfortville.

LE PROJET EN CHIFFRES

  • Investissement global : 3 662 000 €
  • Arbres plantés : 85
  • Locaux à vélos : 3
  • Bornes d’apport volontaire enterrées : 7
  • Places de stationnement : 480

FICHE D’IDENTITÉ

  • Construction de 1967 à 1970
  • 2 groupes immobiliers de 5 à 18 étages
  • 606 logements locatifs sociaux du T1 au T4